Soyons Nature !

Des infos, des astuces, des échanges sur la nature, les produits bio, la protection de l'environnement, et les loisirs en pleine nature !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'énergie éolienne....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Calipso29
Je me sens bien ici, moi !
Je me sens bien ici, moi !
avatar

Féminin Nombre de messages : 185
Age : 39
Date d'inscription : 27/07/2006

MessageSujet: L'énergie éolienne....   Mer 9 Aoû - 22:29

Problématique générale:

Le kWh éolien, produit dans de bonnes conditions, peut aujourd’hui se vendre autour de 0.05-0.07$US.
Toutefois un débat important existe à savoir si les producteurs d’énergie éolienne devraient accepter de vendre à ce prix. Dans les conditions actuelles la vente à ce prix équivaut selon certains à laisser tomber la marge de manoeuvre qui permet de continuer les investissements en R&D nécessaires pour continuer de faire avancer la technologie.
Selon le Windpower monthly, les fabricants se seraient d’ailleurs déjà trop éloignés de la communauté scientifique, manquant ainsi d’intégrer à leurs produits les derniers développements scientifiques

Pour éviter ce scénario, le prix de vente raisonnable kWh éolien devrait donc actuellement se maintenir plutôt autour de 0.08-0.10 $US du kWh Mais comment alors compétitionner avec des énergies conventionnelles dont les prix sont maintenus artificiellement bas. Ceci nous amène de plein pied dans le débat de l’inclusion ou non du coût des externalités dans le prix de vente de l’énergie. Cette question est d’ailleurs probablement l’un des enjeux majeurs de cette consultation publique.

L’enjeu de ce débat est le suivant : il est de plus en plus admis que le prix chargé aux consommateurs pour les énergies fossiles, de même que pour l’hydro-électricité est loin de représenter le coût réel de ces énergies encouru par la population.

D’importantes études américaines et allemandes ont été faites, comparant l’ensemble des coûts à la société reliés aux énergies conventionnelles (fossiles et nucléaire) d’un côté et aux énergies alternatives (solaire et éolien) de l’autre. En plus du coût de production officiellement reconnu, on a tenu compte du coût environnemental (coût des dommages à l’environnement et coût des contrôles pour respecter les normes), des impacts sur la santé humaine, d’un coût d’amortissement des ressources non-renouvelables, des effets macro-économiques et enfin des subventions aux différentes industries

On arrive à la conclusion que « quand tous les coûts sont considérés, les énergies alternatives ont un coût relatif (p/r aux énergies conventionnelles) considérablement plus bas que ne l’indique les prix du marché ».
En général, les études situent le coût de ces "externalités" entre 0.01$US (estimation conservatrice pour l’hydro-électricité) et 0.05$US (pour les centrales thermiques au charbon) pour les coûts actuellement quantifiables. Ceci ne tient pas compte, par contre, des coûts liés aux impacts environnementaux que nous ne savons pas encore quantifier ou dont nous n’avons encore même pas idée.

Une étude de la Bonneville Power Administration, un distributeur d’électricité aux États Unis, évalue les coûts sociaux de l’hydro-électricité à 0,08¢/kWh. Ceux de l’éolien sont évalués par Ottinger (source 2.20) à 0,01¢/kWh ce qui est fait, tous coûts combinés, une source très compétitive par rapport aux autres formes de génération d’électricité.

Le mémoire de l’Association canadienne de l’énergie éolienne [4] souligne que la pluie étant moins prévisible que le vent, sur une base annuelle, Hydro-Québec peut avoir à utiliser d’autres sources d’énergie pour économiser l’eau, dont la centrale thermique de Tracy. « En tenant compte des coûts sociaux, l’éolien peut fournir cette énergie à un coût moins élevé pour la société !! ».

La contribution des petits systèmes

Il nous semble que c’est une évidence que nous en sommes rendus au point qu’il faut prévoir des modalités permettant aux consommateurs de pouvoir investir dans des solutions d’énergie complémentaires ou d’appoint et d’en récupérer le bénéfice en vendant leur surplus sur le réseau principal. Tous y trouveront leur compte et c’est la meilleure façon d’assurer le développement de l’industrie éolienne.

La leçon qui fait consensus suite à la « crise du verglas » de cette année est qu’il faut diversifier ses sources d’approvisionnement. Par ailleurs, Hydro-Québec peut trouver son intérêt à « racheter » de l’électricité - ou à économiser sur ses propres sources de production - pour ses fins de développement. Le vrai coût de production et de livraison de l’électricité chez un client varie en fonction d’un ensemble de facteurs et les études à ce niveau sont malheureusement peu développées.


Offrir le choix aux consommateurs

Aux États-Unis, une nouvelle réglementation va obliger les compagnies distributrices de déclarer la proportion qu’occupe chaque source d’énergie dans l’électricité livrée chez le consommateur. Ceux-ci pourront choisur leur distributeur en fonction de leur préférences et de leurs convictions.

Plus encore, on travaille à faire accepter que chaque distributeur soit tenu d’acheter un quota minimum d’électricité produite par des énergies renouvelables. Nous devons aapter cette nnle tendance dans le contexte Québécois pour permettre au consommateur de choisir ses sources d’énergie.

Le développement de ces choix aura un impact considérable sur le prix que le consommateur consentira à payer et sur la capacité des producteurs d’offrir un prix concurrentiel.

-------------------------------------------------------------------------------------

Eolien contre Nucléaire

Jean Marie Chevalier, pour la privatisation d’EDF , explique qu’en Allemagne, les gens sont effectivement prêts à payer plus cher pour l’électricité verte, mais qu’on ne peut pas être vert et compétitif... et qu’il faudrait relancer la discussion sur l’écotaxe qui pourrait permettre de mutualiser les charges tout en permettant la compétitivité des industries consommatrices.

Pourtant, la comparaison des coûts du kWh électrique entre éolien et nucléaire, faite par Énergie & Sécurité (no11, 2000), est concluante.

Considérant tous les coûts (Investissement, cornbustible, retraitement, exploitation, entretien, évacuation des déchets et démantèlement) le kWh produit par l’éolien offshore coûte 1,77 FB.

Celui produit par un réacteur à eau ordinaire alimenté en MOX revient à 2,22 FB.

Il est vrai que dans le cas de l’éolien, les coûts du combustible, du retraitement et d’évacuation des déchets ne sont pas applicables. Quant à la durée du démantèlement et de libération du site, elle va de quelques jours pour l’éolien à plus de 50 ans pour le nucléaire.

La désinformation entretenue par le lobby nucléaire tend, surtout en France, à minimiser les potentialités de l’éolien. Pourtant, en 1952 déjà, avant même que l’ère de l’énergie commerciale débuta, la Commission Paley, nommée par le Président Truman, avait abouti à la conclusion que les énergies renouvelables étaient, de loin, plus prometteuses que l’énergie nucléaire.


Source: http://www.passerelleco.info/article.php3?id_article=210#top
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domidom
on ne t'arrête plus !
on ne t'arrête plus !
avatar

Féminin Nombre de messages : 1969
Age : 39
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: L'énergie éolienne....   Jeu 10 Aoû - 0:24

Calipso : qu'en est-il des installations éoliennes au Québec ? Le courant est-il favorable (sans mauvais jeu de mots...) ? Comment les machines en elles-mêmes sont-elles perçues par le quidam ? Le promoteur éolien doit-il se battre contre Etat, administraions, protecteurs des paysages immuables et surtout voisins des projets ??


Dernière édition par le Jeu 10 Aoû - 12:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soyonsnature.naturalforum.net
Calipso29
Je me sens bien ici, moi !
Je me sens bien ici, moi !
avatar

Féminin Nombre de messages : 185
Age : 39
Date d'inscription : 27/07/2006

MessageSujet: Re: L'énergie éolienne....   Jeu 10 Aoû - 3:04

On est en plein débat actuellement car il y a du potentiel par ici étant donné que le QUébec dispose d'un grand territoire dont certaines partie sont bien balayées par les vents.

Je vais essayer de trouver quelques articiles récents qui font un résumé de l'état actuel des choses ici.

Cali
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calipso29
Je me sens bien ici, moi !
Je me sens bien ici, moi !
avatar

Féminin Nombre de messages : 185
Age : 39
Date d'inscription : 27/07/2006

MessageSujet: Re: L'énergie éolienne....   Jeu 10 Aoû - 16:24

Voici le résumé d'une entrevue radio au sujet de l'éolien au Québec.
Vous pouvez même écouter l'entrevue au lien suivant:
http://www.radio-canada.ca/radio/emissions/document.asp?docnumero=23877&numero=1829

L’éolien, Yannick Proulx, conseiller syndical SCFP-FTQ (qui regroupe les syndicats d’Hydro-Québec) et membre d’une coalition pour un développement éolien durable, il est pour. « Mais il faudrait mieux l’encadrer, dit-il, parce qu’au rythme où vont les choses, les levées de boucliers (justifiées) des citoyens vont finir par empêcher le développement efficace de cette source d’énergie, qui est souhaitable. »

Le rôle du gouvernement québécois
Ce qui déplaît à Yannick Proulx dans la manière dont le gouvernement québécois élargit le réseau québécois d’énergie éolienne, c’est le recours au secteur privé et aux appels d’offres. « Pour remporter l’appel d’offre, les entreprises privées doivent offrir le plan le moins coûteux. Il faut donc que les installations se trouvent près d’une ligne de transport d’électricité existente, près d’une route et dans une zone où le déboisement à faire sera minime. Si l’on prend tous ces paramètres en considération, on arrive forcément dans des zones habitées et c’est là que les citoyens, qui n’ont pas été consultés, risquent de se rebiffer, avec raison. »

Et les propriétaires?
Yannick Proulx déplore également le peu de contrôle qu’exerce le gouvernement québécois sur les retombées qui reviennent aux régions. Les propriétaires de terrain, par exemple, ne reçoivent pour l’instant qu’environ 1 % de redevances par les exploitants d’éoliennes, tandis qu’ailleurs dans le monde, ils perçoivent entre 2 et 6 % des profits engendrés par les éoliennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'énergie éolienne....   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'énergie éolienne....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Economies d'énergie
» Forum pour débattre : L'énergie, fossile ou renouvelable
» Liste des chaînes Netplus sur Sierre-Énergie
» L'éolienne
» L'énergie nucléaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Soyons Nature ! :: Soyons nature, bio, écolo :: Actualités, discussions et débats-
Sauter vers: