Soyons Nature !

Des infos, des astuces, des échanges sur la nature, les produits bio, la protection de l'environnement, et les loisirs en pleine nature !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les gages d'un bon usage du chauffage au bois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Domidom
on ne t'arrête plus !
on ne t'arrête plus !


Féminin Nombre de messages : 1969
Age : 38
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Les gages d'un bon usage du chauffage au bois   Lun 28 Aoû - 15:06

Les gages d’un bon usage : pose et entretien
Vous avez choisi le matériel qui convient à vos exigences. Mais même un bon équipement peut s’avérer décevant s’il est mal installé ou mal utilisé.
Une pose défectueuse peut être à l’origine d’un mauvais fonctionnement voire d’incendies, compte tenu des températures élevées que peuvent atteindre les composants de l’appareil.
Un manque d’entretien peut lui aussi représenter un danger et diminuer les performances de l’appareil.


Offrez un bon conduit aux fumées

La qualité du tirage est primordiale pour le bon fonctionnement d’un appareil de chauffage au bois. Elle dépend :
du raccordement de l’appareil au conduit de fumée.
Il faut éviter les coudes à 90° et les portions horizontales supérieures à un mètre. Il faut prévoir une isolation et un démontage facile pour les nettoyages ;
des caractéristiques du conduit :
• une bonne isolation thermique ;
• une hauteur suffisante et un débouché correct au-dessus du toit (dépassement du faîtage d’au moins 40 cm) ;
• une section convenant à l’appareil raccordé ;
• un profil régulier sans changement brutal de section ni de direction ;
• une bonne étanchéité ;
• une trappe de ramonage accessible.


Le conduit de fumée

Il peut être en terre cuite, en briques, en béton ou métallique. Il peut avoir une double paroi avec un isolant intercalé. Il ne doit être raccordé qu’à un seul appareil.



Préparez un logement pour votre insert

Et veillez au respect des règles essentielles de sécurité :
• enlever tous les matériaux combustibles ou dégradables ;
• fermer l’ancien avaloir par une partie maçonnée pour éviter l’accumulation de suie [A] ;
• protéger et isoler les parois recevant l’appareil [B].
Bistre et goudron proviennent de la condensation de composés issus de la combustion du bois. Pour éviter leur dépôt, il faut limiter le refroidissement excessif des fumées
• en isolant soigneusement le conduit [C] ;
• en brûlant du bois bien sec.



Surveillez de près votre installation

Les dimensions de votre appareil à bois doivent être adaptées aux besoins de votre maison : la surpuissance nuit à sa longévité.


Fiez-vous à votre chaudière

Des dispositifs de sécurité évitent les risques de surchauffe, dus à une montée trop forte en température de l’eau. Ils permettent de dissiper la chaleur et préservent des effets de la surpression dans le circuit (vase d’expansion ouvert ou fermé).

Un système de recyclage est nécessaire pour protéger la chaudière du retour d’une eau de chauffage trop froide. Un circulateur de recyclage ou une vanne thermostatique peuvent jouer ce rôle.

Un ballon tampon (hydroaccumulation) est le complément idéal de toute chaudière à bois. L’hydroaccumulation offre la possibilité de fournir l’eau chaude sanitaire, améliore le fonctionnement et les performances de l’installation et réduit la consommation de bois.

Des professionnels à votre service
Pour votre satisfaction et votre sécurité, l’installation doit être conçue et réalisée par un professionnel compétent, selon les règles fixées par les documents techniques unifiés (DTU).
Ces documents sont disponibles au CSTB (centre scientifique et technique du bâtiment) ou à l’AFNOR (association française de normalisation).




Entretenez votre installation

Tout d’abord, une bonne lecture : celle de la notice technique fournie avec votre appareil de chauffage. En vous conformant à ses recommandations, vous éviterez un mauvais usage de votre équipement.

Les appareils indépendants (inserts, foyers fermés, poêles) nécessitent quelques opérations légères, mais régulières : décendrage, nettoyage de la vitre, de l’intérieur de la hotte, des grilles d’air chaud, vérification périodique de l’appareil.

Les chaudières exigent les précautions suivantes :
• les nettoyer complètement et vider le magasin en fin de saison de chauffe ;
• sans ballon-tampon, ne pas les utiliser pour produire de l’eau chaude sanitaire en été ;
• laisser leur porte ouverte pendant l’été.


Faites ramoner vos cheminées
Les conduits de fumées doivent être ramonés au moins deux fois par an. C’est primordial pour votre sécurité, et c’est obligatoire ! Et à chaque fois, demandez un certificat de ramonage.
Attention ! un ramonage chimique ne remplace pas un ramonage mécanique.



http://www.ademe.fr/particuliers/Fiches/chauffage_bois/rub6.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soyonsnature.naturalforum.net
 
Les gages d'un bon usage du chauffage au bois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Livre] Manuel de savoir vivre à l'usage des rustres et des malpolis
» l'usage du Laser pour la conservation et la restauration des biens culturels, les 18-19 Juin 2010
» Chauffage au pétrole désaromatisé...
» chauffage de clio1
» Votre usage de la télé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Soyons Nature ! :: Soyons nature, bio, écolo :: Actualités, discussions et débats-
Sauter vers: