Soyons Nature !

Des infos, des astuces, des échanges sur la nature, les produits bio, la protection de l'environnement, et les loisirs en pleine nature !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pédale douce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Domidom
on ne t'arrête plus !
on ne t'arrête plus !


Féminin Nombre de messages : 1969
Age : 38
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Pédale douce   Mer 20 Sep - 17:22

Article issu de :

http://www.umwelt-schweiz.ch/buwal/fr/medien/umwelt/1997_4/unterseite17/index.html

Environnement 4/1997

Roulez «feutré», levez le pied!


La pédale douce n’est pas une simple mode, mais présente des avantages décisifs: moins de pollution, moins de bruit, moins de stress et moins d’accidents. Autre effet spectaculaire: une consommation de carburant nettement inférieure, c’est-à-dire jusqu’à 20% d’économies pour le porte-monnaie. Conduire «feutré» est à la portée de tous. Il suffit de rouler à bas régime, de passer rapidement au rapport de boîte à vitesses supérieur, d’éviter les accélérations et les décélérations intempestives et de modérer son allure.


Roger Evéquoz, Thomas Schweizer et Mario Keller

Quel est l’impact écologique de notre manière de conduire? C’est à cette question que tente de répondre le présent article. Les conseils prodigués ici découlent de mesures réalisées à l’Ecole d’Ingénieurs de Bienne (EIB) et au Laboratoire fédéral d’essai des matériaux (EMPA) à Dubendorf, sur mandat de l’OFEFP. Le traitement statistique des données a été réalisé par le bureau d’ingénieurs INFRAS à Berne. L’avantage du laboratoire par rapport aux tests réalisés directement sur route, c’est que les mesures peuvent se faire dans des conditions de conduite parfaitement contrôlées, donc reproductibles.

Le choix du bon rapport de boîte à vitesses

La figure démontre l’importance d’un bon choix du rapport de la boîte à vitesses. Les courbes montrent la consommation d’essence d’une voiture de classe moyenne (1500 cm3; 65 kW) mesurée à l’Ecole d’Ingénieurs de Bienne à différentes vitesses stabilisées (par pas de 5 km/h) en utilisant successivement les 5 rapports de la boîte à vitesses.

La comparaison des différentes courbes du graphique montrent que pour une même vitesse du véhicule, la consommation est nettement plus faible lorsque l’on utilise le rapport de boîte le plus élevé. Ainsi et à 50 km/h (2e trait vertical depuis la gauche), la consommation de 9 litres aux 100 km en 2e tombe à 4,2 litres en 5e. L’économie entre 5e et 2e est donc de plus de 50%.

D’où les deux premiers conseils suivants:

*
* Choisir toujours le rapport de boîte le plus élevé possible: sur route plane par exemple et lorsque les conditions le permettent, rouler à 30 km/h en 3e, 40 km/h en 4e et 50 km/h en 5e déjà. Pour les voitures avec boîte automatique, on peut même relâcher brièvement la pédale de gaz pour «forcer» le changement au rapport supérieur.
Il en va de même lors de l’accélération: monter les rapports le plus rapidement possible. Plus concrètement: passer de 1re en 2e après une longueur de voiture déjà et monter ensuite les rapports à un régime moteur entre 1500 et 2000 tours par minute. Les moteurs actuels sont conçus pour être utilisés de la sorte sans aucun risque de dommage mécanique et ce, dès qu’ils ont atteints leur température normale de fonctionnement. Ceci est le cas dès que l’indicateur de température d’eau du tableau de bord s’est stabilisé dans sa position normale.


Cette figure conduit à une autre constatation: la consommation d’essence augmente continuellement avec la vitesse du véhicule pour chacun des rapports de boîte. En 3e par exemple (courbe du milieu), la consommation passe de moins de 6 litres à la vitesse de 30 km/h à environ 9 litres à la vitesse de 90 km/h pour parcourir 100 kilomètres.
Aux deux premiers conseils s’ajoute donc celui-ci:

*
Rouler lentement: la consommation d’essence augmente toujours avec la vitesse.


De 0 à 100 en...100 secondes?

Faire crisser les pneus au démarrage est bien sûr insensé. Mais quel est la bonne position de la pédale d’accélérateur ? Des mesures spécifiques effectuées à l’EMPA sur un collectif de 10 voitures à essence d’un modèle récent équipées d’un pot catalytique permettent de répondre à cette interrogation. Consommation et émissions ont été mesurées pour trois accélérations différentes, à savoir accélérations forte, moyenne et faible entre 0 et 60 km/h.

Les parties centrale et droite traduisent l’influence qui en résulte sur la consommation d’essence et sur les émissions (soit l’un des polluants automobiles caractéristique: les oxydes d’azote – NOx). Le résultat est éloquent: par rapport à une forte accélération, l’accélération faible permet d’abaisser la consommation moyenne d’environ 14 à 8 litres aux 100km, soit une économie de plus de 40%. Pour la pollution, l’avantage est encore plus net: 90% de réduction !

D’où le conseil suivant:

*
Accélérer le plus lentement possible: moins on écrase le champignon, moins on pollue et moins on consomme d’essence.


Eviter la conduite saccadée

Une autre série de mesures réalisées sur le même collectif de voitures auprès de l’EMPA a permis de déterminer l’influence d’une conduite saccadée (ou par à-coups) sur la consommation et les émissions polluantes. Trois cycles de conduite ont été simulés: fortement saccadée, moyennement saccadée et sans à-coups.

L’expérience réalisée montre clairement qu’une conduite douce, exempte d’accélérations et de décélérations intempestives, économise l’énergie et ménage l’atmosphère. Entre une conduite fortement saccadée et une conduite sans à-coups, la réduction est de 20% pour la consommation et de 80% pour les oxydes d’azote.

Le conseil que l’on peut donner est dès lors le suivant:

*
Anticiper le déroulement du trafic permet de rouler de manière douce en évitant ainsi toute accélération ou décélération inutiles qui causent de fortes consommations et émissions.


L’importance de limiter sa vitesse

Les trois exemples montrés jusqu’ici ont bien sûr un caractère théorique. En pratique en effet, il est rarement possible de rouler de façon aussi idéalisée. En ville par exemple, les arrêts et les obstacles sont fréquents. La conduite est forcément plus «hachée» et la vitesse moyenne de déplacement est ainsi relativement faible. A l’inverse, la conduite est généralement plus fluide sur les routes de campagne ou sur les autoroutes, avec des vitesses moyennes plus élevées.

A partir d’enregistrements de la cinématique réelle des véhicules sur le réseau routier suisse, il a été possible de connaître la conduite moyenne des automobilistes dans de nombreuses conditions de circulation. En combinant ces cycles de conduite réels avec les émissions et la consommation des voitures mesurées à l’EMPA, on obtient une image moyenne pour l’ensemble de la plage des vitesses de 20 km/h (centre-ville) à 120 km/h (autoroute).

On constate qu’en ville (plage des vitesses moyennes jusqu’à 50 km/h), la consommation et les émissions par unité de distance sont élevées en raison des inévitables arrêts, accélérations et décélérations. A l’extérieur des localités (vers 80 km/h), consommation et émissions sont minimales. Sur l’autoroute en revanche, la vitesse plus rapide se traduit par une forte croissance de la consommation d’essence et de la pollution. Rien d’étonnant. La résistance de l’air augmente au carré de la vitesse; pour la vaincre, le moteur devra fournir toujours plus de puissance.

Si les conseils précédents (rouler à bas régime, conduire sans à-coups) valent bien sûr pour toutes les conditions de circulation ou types de route, on s’aperçoit que le potentiel de réduction de la consommation et des émissions est spécialement grand dans la plage supérieure des vitesses, c’est à dire sur les autoroutes.

On peut en déduire le conseil suivant:

*
Réduire sa vitesse, en particulier sur les autoroutes


La limitation à 120 km/h est un maximum autorisé et non pas une vitesse recommandée! Réduire l’allure de 15 km/h seulement (115 à 100 km/h) permettra par exemple d’abaisser la consommation d’environ 10%, les émissions de CO de 30% et celles de NOx de 25%. Et rappelez-vous que tous les graphiques présentés ici comparent consommation et pollution toujours pour une même distance, donc indépendamment du temps nécessaire pour la parcourir !

D’autres conseils

Il y a d’autres astuces utiles pour réduire consommation et pollution au volant. En voici quelques-unes:

*
* Laisser rouler son véhicule au point mort à l’approche d’un feu rouge par exemple: Cela peut éviter de devoir s’arrêter complètement sans pour autant gêner la fluidité du trafic. En effet, tout arrêt implique beaucoup d’énergie pour retrouver sa vitesse de croisière et se traduit donc par une consommation et une pollution accrues. Il ne faut bien sûr pas couper le contact avant l’arrêt complet du véhicule pour éviter le verrouillage de la direction ou la perte d’efficacité des freins ou de la direction assistés.
* Couper le moteur aux feux ou lors de tout arrêt même bref: Des mesures spécifiques ont démontré qu’il est favorable du point de vue de la consommation et des émissions de NOx de couper son moteur lors d’arrêts de moins de 15 secondes déjà.
* Redémarrer toujours le moteur sans mettre de gaz: Les voitures modernes sont équipées de systèmes de régulation électroniques qui garantissent un régime de ralenti stable dans toutes les conditions de fonctionnement.
* Rétrograder en descente: La plupart des voitures sont aujourd’hui équipées d’un système de coupure d’injection en décélération (généralement en dessus de 1500 tours par minute) de sorte que la consommation est nulle durant ces phases de fonctionnement. Par ailleurs, on économise aussi les freins. Bien entendu il faut utiliser le rapport approprié pour ne pas faire ronfler le moteur!
Calculer régulièrement la consommation pour constater les progrès réalisés: A chaque plein, noter le nombre de litres remplis et la distance parcourue depuis le dernier plein. On aura une estimation approximative dès le deuxième plein. La consommation en litres par 100km s’obtient en multipliant le nombre de litres par 100 et en divisant le résultat par la distance parcourue.


Exemple de calcul: 35,5 litres remplis x 100/560 km = 6,3 l/100km

L’aspect sécurité

Est-il dangereux de conduire feutré? Non, puisque l’un des principes de base de la sécurité routière consiste justement à limiter sa vitesse de manière à pouvoir éviter tout obstacle imprévu. Rouler moins vite permet de réduire la distance nécessaire à un arrêt d’urgence, d’où une sécurité accrue.

Il est cependant une situation particulière où l’excès de modération peut s’avérer risqué: lors de la phase d’intégration au flux de circulation, c’est-à-dire lorsque l’on s’engage sur une route où la vitesse est élevée (tout spécialement sur une autoroute).

Pour le reste, mieux vaut renoncer provisoirement à un dépassement que de prendre des risques inutiles.

Pour conclure

La voiture n’est certes pas le mode de transport le moins polluant. Si aucune alternative (marche à pied, vélo, transports publics, co-voiturage) n’est envisageable, une conduite appropriée permettra de réduire à un minimum les atteintes à l’environnement.

Le potentiel de réduction par la conduite «feutrée» est considérable: de l’ordre de 20% pour la consommation et bien d’avantage pour la pollution. Les règles énumérées ci-dessus sont simples et l’habitude de «mieux» conduire est vite acquise. Les avantages sont évidents pour tous: économies d’énergie, pollution réduite, tranquillité, sécurité.

Le revers de la médaille existe bien sûr: le temps de trajet en sera un peu plus long. Mais ce sera tout bénéfice pour la qualité de vie, car le bon sens des fables de La Fontaine reste d’actualité: «Rien ne sert de courir, il faut partir à temps» !


Pour réduire consommation et pollution

Au volant

*
* rouler à bas régime
* changer de rapport à 1500/2000 tours par minute déjà
* rouler moins vite
* accélérer en douceur
* anticiper pour éviter accélérations et décélérations inutiles
* laisser rouler au point mort à l’approche des feux rouges
* couper le moteur à l’arrêt
* redémarrer le moteur sans gaz
rétrograder en descente


A l’achat

*
* choisir un véhicule léger et de petite cylindrée
* comparer les données de consommation et de pollution
les voitures avec boîte automatique sont souvent plus économiques


A l’entretien

*
* calculer la consommation à chaque plein
* vérifier la pression des pneus
* faire entretenir régulièrement son véhicule
* retirer porte-bagages et porte-skis inutilisés
enlever tout objet inutile du coffre


Quelques précisions de vocabulaire

Il y a vitesse et vitesse ! Dans cet article, nous distinguons l’allure à laquelle on roule (ma vitesse est de 100 km/h) et le rapport de la boîte à vitesses (changer de vitesse pour passer du 2e au 3e rapport).

Par ailleurs et afin d’éviter toute confusion, précisons que – par convention – la consommation d’essence est exprimée en litres au 100 kilomètres (l/100km) et la pollution en grammes de polluant par kilomètre parcouru (g/km). Cela présente l’avantage de pouvoir comparer directement consommation et pollution pour une même distance même si les vitesses, les accélérations ou le temps nécessaire pour la parcourir sont totalement différents. Par exemple, en roulant plus lentement, on roulera certes plus longtemps mais, comme la distance à parcourir reste la même, consommation et pollution exprimées de la sorte n’augmenteront pas.


Figure:

Consommation d'essence en litres aux 100 km d'une voiture moyenne à diverses vitesses stabilisées et différents rapports de boîte à vitesses: la consommation augmente avec la vitesse du véhicule mais se réduit en utilisant un rapport élevé de boîte à vitesses !


Pour en savoir davantage

*
* OFEFP, Emissions polluantes du trafic routier en Suisse de 1950 à 2010, Cahier de l’environnement no 255, Berne 1995.
* EMPA, Nachführung der Emissionsgrundlagen Strassenverkehr; Anwendungsgrenzen von Emissionsfunktionen; Analyse der Messdaten-Streuung, EMPA-Bericht Nr. 166558, mandat OFEFP, Arbeitsunterlage 4, Berne 1997.
* Service d’étude des transports (SET), Monétarisation des coûts externes de la santé imputables aux transports, mandat SET no 272, Berne 1996.
* Touring Club Suisse (TCS), Consommation de carburant; le critère important lors de l’achat d’une voiture, Emmen 1997.
Association Transports et Environnement (ATE), Tableau comparatif pour 250 voitures de tourisme; bruit, gaz d’échappement, consommation, Berne 1997.


Dernière édition par le Jeu 21 Sep - 21:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soyonsnature.naturalforum.net
chouquet89
Modératrice
Modératrice


Féminin Nombre de messages : 734
Age : 37
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Pédale douce   Mer 20 Sep - 20:29

Alors je n'ai pas tout lu, mais je suis entierement d'accord avec le fait de conduire "feutré", en fait c'est une conduite normale je trouve, et les autres, ce sont les excités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chouquet89.skyblog.com/
le Rêveur
Accro au forum
Accro au forum


Masculin Nombre de messages : 704
Age : 71
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Pédale douce   Dim 13 Mai - 19:53

Bonjour


Conduire calmement rien qu'en respectant la vitesse reglementaire c'est déjà une bonne chose et c'est souvent mal vu par les autres usagers.
Ce qui m'amène cette réfléxion

Lorsque je roule sur route à 90 KMh je suis sans cesse doublé mais si je roule en dessous alors là c'est l'horreur : appel de phares, clakson et certains me doublent n'importe ou sans respect du code.
J'en suis parfois à me demander si la vitesse maxi (90 sur route) n'est pas la vitesse minimum obligatoire et rouler en dessous serait un délit.
Sommes nous dans un monde de fou? affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domidom
on ne t'arrête plus !
on ne t'arrête plus !


Féminin Nombre de messages : 1969
Age : 38
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: Pédale douce   Dim 13 Mai - 22:32

C'est vrai qu'on oublie que c'est le maximum autorisé... Moi j'ai tendance à considérer que ce n'est ni le maxi, ni le mini, mais LA vitesse à laquelle on doit rouler donc quand je suis quelqu'un qui roule en-deça de la limite maxi autorisée, je bous !!! Eh oui, c en'est pas bien, mais je les traite de traînards, ça m'énerve, je trouve souvent même que c'est dangereux...
Et il y a un département, je ne sais pas si c'est à cause des nombreuses petites routes ou quoi, mais bref, il y a des "trainards" à la pelle et je circule très souvent sur ces routes, rrrrr Avant on me riait au nez quand je critiquais ouvertement ces "plaques minéralogiques", en fait pas à cause de la "non-vitesse" mais plutôt à cause de leur façon de rouler, de doubler n'importe comment, n'importe où, d'oublier le code d ela route, etc. Les gens autour de moi qui regardent un peu mieux maintenant ne me riet plus au nez ! Enfin, je fais du hors-sujet complet là, n'importe quoi...

Bref, je ne vais pas jusque klaxonner mais je saisis la première occas' pour doubler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soyonsnature.naturalforum.net
le Rêveur
Accro au forum
Accro au forum


Masculin Nombre de messages : 704
Age : 71
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Pédale douce   Mar 15 Mai - 12:28

Domidom a écrit:
C'est vrai qu'on oublie que c'est le maximum autorisé... Moi j'ai tendance à considérer que ce n'est ni le maxi, ni le mini, mais LA vitesse à laquelle on doit rouler

Bonjour
Oui, en fait c'est cela, nous avons tendance à nous sentir obligé de rouler à cette vitesse mais rien ne nous y oblige. C'est d'ailleurs, je crois, une des questions piège du code de la route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pédale douce   Mar 15 Mai - 22:34

moi j'ai une peur panique en voiture alors interdiction de rouler comme un dingue pour mon homme qui est mon chauffeur. Par contre je me rend compte que beaucoup de conducteurs feraient bien de rendre leurs permis. Qu'ils soient jeunes ou vieux certains sont des vrais fou du volan et joue avec leur vie et celle des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pédale douce   Aujourd'hui à 18:48

Revenir en haut Aller en bas
 
Pédale douce
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» douce folie
» Ghita la douce
» une catapulte pour que dale!!!
» Abécédaire de ma douce plume
» POUR LES PECHEURS EN EAU DOUCE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Soyons Nature ! :: Soyons nature, bio, écolo :: Actualités, discussions et débats-
Sauter vers: