Soyons Nature !

Des infos, des astuces, des échanges sur la nature, les produits bio, la protection de l'environnement, et les loisirs en pleine nature !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Grenelle de l'environnement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Domidom
on ne t'arrête plus !
on ne t'arrête plus !


Féminin Nombre de messages : 1969
Age : 38
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Grenelle de l'environnement   Mar 6 Nov - 18:36

Qu'avez-vous retenu du grenelle de l'environnement ?
Avez-vous des déceptions ?
Quelles idées vous paraissent les plus intéressantes ? Pourquoi ?
Qu'auriez-vous aimé voir adopté ?


Dernière édition par Domidom le Jeu 6 Mar - 16:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soyonsnature.naturalforum.net
le Rêveur
Accro au forum
Accro au forum


Masculin Nombre de messages : 704
Age : 71
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Grenelle de l'environnement   Mer 7 Nov - 22:02

Bonjour
bravo
En fait je suis assez satisfait des mesures annoncées surtout dans un pays qui jusqu’a maintenant ne se préoccupait pas sérieusement de l'environnement.
Reste maintenant à les mettre en application.

Bien entendu, je trouve que les mesures ne sont pas assez radicales à mon goût mais je suis bien conscient qu'on ne peut changer les mentalités du jour au lendemain.
La protection de l'environnement est un problème mondial et ne servira à rien si tous les pays n'y participent pas.

Il faudrait de plus grandes mesures concernant les transports et le commerce international qu'il faut d'urgence réduire en cessant de transporter tout et n'importe quoi à travers la planète.
Le trafic aérien est aussi trop important: Plusieurs milliers d’avions volent en permanence dans le ciel de la planète.
Je me rends compte que rien qu'avec l'augmentation du prix du carburant nous ne sommes absolument pas prêts pour affronter l'après pétrole: les pêcheurs en sont un exemple.

Je suis surtout satisfait de l'étude prévue sur les OGM et la réduction des pesticides.
Quand au nucléaire, sujet qui fâche, je ne vois pas comment on pourrait s'en passer dans la situation ou nous nous trouvons. Le nucléaire est une énergie qui ne produit pas de gaz à effet de serre. Il doit évidemment rester sous un contrôle rigoureux en attendant et espérant qu'un jour la fusion nucléaire sera au point.
Il faut aussi attendre beaucoup de l’énergie solaire et de l’énergie géothermique trop peu utilisées encore.
Voici un lien qui vous donnera une synthèse du Grenelle et les mesures proposées :
http://www.actu-environnement.com/ae/dossiers/grenelle_environnement_021007/grenelle_environnement.php4
Reste un sujet tabou que personne n'ose aborder mais qui est très préoccupant :
C'est la démographie mondiale. Chaque jour la terre compte environ 200 000 habitants de plus.
Actuellement nous ne sommes pas capable de nourrir correctement 6,5 milliards d'habitants et étouffons la planète. Comment allons-nous faire avec 9 ou 10 milliards et sans pétrole ?
Car il faudra choisir entre nourrir les gens ou faire du carburant. Même avec les biocarburants dits de seconde génération je doute qu'on trouve assez de surface produisant suffisamment de végétaux sans poursuivre encore la déforestation. A moins d’agrandir la planète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le Rêveur
Accro au forum
Accro au forum


Masculin Nombre de messages : 704
Age : 71
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Grenelle de l'environnement   Mar 27 Nov - 18:11

les premiers décrets seront publiés avant Noël, selon Jean-Louis Borloo

publié le 26 novembre 2007
Le décret portant création de la Haute Autorité sur les organismes génétiquement modifiés (OGM) et celui engageant l'Etat à garantir l'approvisionnement des cantines sous sa responsabilité en produits de l'agriculture biologique à hauteur de 20% en 2010 sont prêts et seront publiés "avant Noël" a annoncé le 23 novembre le ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo.
"Les 34 comités de pilotage opérationnels prévus [par le Grenelle de l'environnement, NDLR] seront mis en place avant la mi-décembre (date initialement annoncée) pour la simple raison que certains d'entre eux doivent nous présenter des textes législatifs", a-t-il indiqué. Selon lui, un "premier paquet " législatif déclinant les mesures adoptées lors du Grenelle - en particulier la loi sur les OGM ou les normes dans le bâtiment - sera soumis au Parlement en décembre pour adoption avant le 9 février. "Compte tenu des municipales - et de la masse de décisions concernées -, on doit découper le texte en deux parties : une Grenelle 1 avant le 9 février et l'autre en avril, après la césure", a expliqué Jean-Louis Borloo.
Selon les conclusions du Grenelle, la loi sur les OGM actera la création d'une Haute autorité indépendante, les principes de responsabilité, de transparence sur les surfaces concernées et de précaution. En attendant, les services du Premier ministre ont achevé le 23 novembre la rédaction du texte permettant de déclencher à Bruxelles la "clause de sauvegarde" par laquelle la France suspend la culture et la commercialisation des OGM jusqu'à adoption de la loi.
Le premier "paquet" législatif devrait également comprendre les bonus/malus sur une vingtaine de familles de produits de consommation courante "pour donner un avantage compétitif aux produits vertueux", a expliqué Jean-Louis Borloo. "On en est au stade de l'identification", a-t-il poursuivi en citant notamment "des produits alimentaires et deux ou trois familles de produits pour la maison".
Quant au système de bonus/malus sur les voitures, il figurera "peut-être dans le Grenelle 1" mais " il faut qu'on affine ce dispositif avec les opérateurs de façon à ce que le bonus soit aussi important que le malus", a insisté Jean-Louis Borloo. Il espère, "si possible", faire également passer avant le 9 février la programmation de l'"ensemble du paquet ferroviaire" qui concerne l'extension des lignes à grande vitesse sur les trajets Tours-Bordeaux, Toulouse-Bordeaux et Le Mans-Rennes "raccourci de 32 minutes".
En décembre, Jean-Louis Borloo installera également le "comité de suivi et d'évaluation" qui sera constitué de représentants des cinq collèges du Grenelle (Etat, collectivités territoriales, représentants du patronat et des syndicats et associations écologistes). La présidence de ce comité n'a pas encore été tranchée mais le nom de Nicole Notat, ex-secrétaire générale de la CFDT, a été évoqué.
"Le Grenelle se résume à un changement de modèle économique, a poursuivi le ministre de l'Ecologie. Je ne m'attends à aucune bataille sur aucun sujet avec les parlementaires. Mais à des difficultés à traduire nos idées en vrais programmes opérationnels : dans le bâtiment, les documents techniques de référence ont 40 ans. Il faut que leur mise à jour soit prête avant l'été."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurelia
Qui va doucement va sûrement
Qui va doucement va sûrement


Féminin Nombre de messages : 23
Age : 40
Date d'inscription : 08/08/2006

MessageSujet: Re: Grenelle de l'environnement   Ven 30 Nov - 17:55

J'ai pour ma part une appréciation un peu plus négative du Grenelle de l'Environnement, j'en ai d'ailleurs déjà parlé sur ce forum.

Il s'agit à mon sens d'une formidable opération de communication, d'ailleurs fort bien réussie par le Président de la République.

Si le Grenelle a pu faire émerger des propositions d'actions si vite, c'est bien parce que les associations environnementales notamment se sont investies depuis longtemps sur ces problématiques. Il y a toute l'année, et ce depuis longtemps, de nombreuses conférences et autres colloques ou journées de travail sur les différents thèmes du DD, au cours desquels les acteurs discutent, ensemble, des actions à mettre en place pour répondre aux enjeux qui se posent à nous. C'est le cas également des collectivités locales, aux différentes échelles, qui s'investissent sur ces thématiques, et sur lesquelles d'ailleurs l'Etat se décharge.

Car on ne sait toujours pas qui va payer toutes les actions proposées dans le Grenelle de l'Environnement.

Par ailleurs, la société a beaucoup évolué sur la prise en compte des enjeux du DD, il est donc plus facile de mettre en place des actions plus volontaristes que lorsqu'il fallait déjà faire prendre conscience aux gens de ces enjeux.

Quant aux OGM, la décision du Président de la République n'est pas d'une grande ambition, dans la mesure où, de toutes façons, il n'y a pas de semis pendant l'hiver. C'est donc facile de dire qu'on fait un moratoire.

Sur le nucléaire, c'est également facile de ne pas mettre au débat l'un des rares sujets sur lesquels on sait que la discussion sera particulièrement conflictuelle, et à raison il me semble.

Je ne partage pas du tout les avis du Rêveur sur le nucléaire. Il n'y a pas que le problème des gaz à effet de serre, pour lesquels il ne faut pas en faire trop non plus (c'est un peu comme les nitrates pour l'eau, ça permet de cacher tout le reste). C'est surtout le problème de la gestion des déchets nucléaires qui me pose question. Comment parler dans ce cas de prise en considération des générations futures ?

Sur la démographie mondiale, je suis également très réservée sur les remarques du Rêveur. Difficile de répondre simplement à une situation qui met en jeu de très nombreuses choses. Par ailleurs, je trouve ça dangeureux de parler de contrôle des naissances. Les sociétés qui ont pu / qui le font ne sont pas franchement démocratiques. Et moi à qui ma Maman m'a appris que le contrôle de son propre corps était une chose importante, j'ai beaucoup de mal à pouvoir concevoir qu'on puisse en arriver là.

Effectivement, il s'agit d'une question de choix. Si on mettait l'argent qu'on utilise pour tuer les gens à les nourrir, ça changerait un peu les choses.

A votre appréciation

Aurélia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le Rêveur
Accro au forum
Accro au forum


Masculin Nombre de messages : 704
Age : 71
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Grenelle de l'environnement   Ven 30 Nov - 20:57

Bonjour Very Happy

Merci Aurélia de relancer le débat qui était un peu vide
J'avais d'ailleurs noté que les décisions du Grenelle n'était pas assez radicales à mon goût.
Je retiens deux points.
-Qui va payer les mesures du Grenelle ???
Cette question est en effet vitale car si les finances ne suivent pas le Grenelle risque de finir dans les oubliettes.
- Quand aux OGM j'avais en effet pensé à cette question d'hiver mais sans m'y arrêter vu que j'attends d'autres décisions.

Pour le moment je reste suspendu aux décisions qui vont sortir de la conférence de Bali. Il faudrait des décisions concrètes et franchement je je suis sceptique. Que toutes les nations se mettent d'accord me semble mission totalement impossible.

Visiblement nous ne sommes pas du même avis sur d'autres sujets, c'est ça la démocratie. Je pourrais fournir des arguments mais cela encombrerait inutilement le forum dans une discussion stérile, mais si tu est d'accord je veux bien poursuivre, entre nous,par MP.
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domidom
on ne t'arrête plus !
on ne t'arrête plus !


Féminin Nombre de messages : 1969
Age : 38
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: Grenelle de l'environnement   Lun 3 Déc - 14:18

Vos échanges sont intéressants, surtout qu'ils sont différents.

Pour ma part j'ai suivi de loin, voire très loin. Alors je vous lis et j'en retiens ainsi l'essentiel lol!

Pour tout dire, discuter sur tous ces sujets en grandes pompes aura au moins permis de montrer plus "publiquement" qu'il est urgent d'agir, et de sensibiliser sans doute de nouvelles personnes à des préoccupations qui les dépassaient. Si ça a eu cet effet alors c'est déjà ça et tant mieux.

Maintenant moi je ne crois que ce que je vois alors j'attends les actions : du gouvernement, mais aussi du quidam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soyonsnature.naturalforum.net
le Rêveur
Accro au forum
Accro au forum


Masculin Nombre de messages : 704
Age : 71
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Grenelle de l'environnement   Jeu 6 Déc - 14:27

Rien à faire, Les politiciens ne seront jamais capables de prendre des décisions fermes.
Porrquoi faire encore des lois floues, pourquoi ne pas avoir dit clairement Non aux OGM en plein cahmps ?


Citation :
Le texte du projet de loi sur les OGM est présenté en Conseil d'Etat

Un mois après le Grenelle, le ministre de l’Agriculture vient
d'annoncer le dépôt du projet de loi sur les OGM. S’il comporte des
avancées, le texte ne fait pas l’unanimité auprès des associations
qui le jugent trop imprécis, voire permissif.


Le texte du projet de loi sur les OGM qui sera débattu au Parlement
avant le 9 février a été transmis vendredi au Conseil d'Etat. Il
s’articule autour de trois grands principes : la création d’une haute
autorité, le principe de la transparence et celui de la
responsabilité des cultivateurs et des semenciers.

L'article premier note que le texte s'appuie sur les principes de
précaution, de prévention, d'information et de responsabilité
inscrits dans la charte de l'environnement, ainsi que sur la liberté
de consommer et de produire avec ou sans organisme génétiquement
modifié.

L’article 2 crée quant à lui une Haute autorité sur les organismes
génétiquement modifiés qui sera composée de deux comités, l'un
scientifique et l'autre économique, éthique et social, dont les
membres seront nommés par décret du Premier ministre sur proposition
conjointe des ministres chargés respectivement de l’agriculture, de
l’environnement, de la recherche et de la santé. La mission de cet
organisme consistera à éclairer le Gouvernement sur toutes questions
intéressant les organismes génétiquement modifiés et de formuler les
avis en matière d’évaluation du risque pour l’environnement et la
santé publique. La Haute Autorité devra notamment élaborer des règles
d’évaluation des risques environnementaux et sanitaires conformément
aux dispositions communautaires en vigueur et rendre ses avis et
recommandations de manière publique.

Le projet de loi établit par ailleurs la responsabilité de plein
droit des exploitants agricoles et des distributeurs de semences en
cas de dissémination involontaire et oblige l’exploitant agricole à
souscrire une assurance couvrant sa responsabilité. Le texte confie
par ailleurs au ministre chargé de l’agriculture, après consultation
de la Haute autorité sur les organismes génétiquement modifiés et
avis du ministre chargé de l’environnement de fixer les conditions
techniques, le cas échéant, en matière de distances, visant à éviter
la présence accidentelle d’organismes génétiquement modifiés dans
d’autres productions. Le fait de ne pas respecter ces règles fait
l'objet de sanctions pénales et financières.

Le texte aborde aussi le principe de transparence et réclame que
toute personne cultivant des OGM déclare auprès de l’autorité
administrative les lieux où sont pratiquées ces cultures, en lui
communiquant les informations précisées par arrêté du ministre chargé
de l'agriculture. L’autorité administrative établit un registre
national indiquant la nature et la localisation à l’échelle
parcellaire des cultures d’organismes génétiquement modifiés. Ce
registre est rendu public.

Enfin, quatre articles sur 12 du projet de loi s’intéressent à la
transposition de dispositions communautaires.

Pour la fédération France Nature Environnement, cet avant projet de
loi comporte des avancées pour la protection de l’environnement et de
la santé mais regrette toutefois que le texte comporte encore des
imprécisions. La loi doit indiquer clairement que toute culture d’OGM
et toute coexistence sont impossibles tant que la preuve n’aura pas
été rapportée de l’absence totale de risques pour la santé et
l’environnement, notamment en termes de contamination des cultures,
estime Lylian Le Goff.

L’Alliance pour la planète s’est dite quant à elle déçue et
préoccupée. Tel qu’il est présenté aujourd’hui, et sous réserve des
décrets, le texte n’offre aucune garantie pour le droit et la liberté
de consommer et produire sans OGM, sauf à considérer que « sans OGM »
signifie en deçà du seuil d’étiquetage (0,9% d’OGM). Manger et
produire sans OGM, ce n’est pas manger et produire un peu d’OGM. Ce
texte donne donc un feu vert à la contamination, indique dans un
communiqué Arnaud Apoteker, responsable de la campagne OGM de
Greenpeace France. Le projet de loi transmis au Conseil d’Etat a
perdu toutes les ambitions affichées lors du Grenelle de
l’environnement, continue Guy Kastler, des Amis de la terre. La
liberté de consommer et produire sans OGM est abandonnée au profit de
la légalisation de la présence d’un peu d’OGM partout, de
l’encouragement à la pollution génétique au delà de ce seuil en ne
facturant aux pollueurs qu’une part infime des préjudices en cas de
contamination. Quant à la Haute Autorité des Biotechnologies, elle
voit son champ de compétence réduit aux seuls OGM et devient le seul
juge du suivi des décisions dont elle est partie !

C.SEGHIER

http://www.actu-environnement.com/ae/news/
ogm_grenelle_fnh_fne_alliance_hulot_4031.php4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grenelle de l'environnement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grenelle de l'environnement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» David Grattan et Stefan Michalski - Directives en matière d’environnement pour les musées — ICC
» Les actions citoyennes de Disneyland Paris (mécénat, environnement...)
» [ASTUCE MANGO] Déverrouiller les options "Environnement" et "Recherche Visuelle"
» une envie de métier dans l'environnement?
» A la Défense... Tour Suez Environnement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Soyons Nature ! :: Soyons nature, bio, écolo :: Livres et autres médias, sites utiles-
Sauter vers: